Y a pas que du beau quand on voyage…

Vous devez surement vous dire wow quel beau voyage…

Oui oui…

Mais je mouche depuis la veille de mon départ, et au Japon, c’est très mal vu de se moucher en publique. En plus quand tu as le rhume, tu dois porter un masque. J’ai beau tout faire pour être discret, à la grosseur de nez que j’ai, quand j’me mouche au zoo, je call les éléphants!!!

La journée avait commencé molo, en plus de ma sinusite, j’avais maintenant mal au genou gauche, après déjeuner on a trouvé… Non Annie a trouvé une pharmacie. Avez-vous déjà chercher de l’ibuprophen dans une pharmacie japonaise ? Bin c’est comme du chinois 😛 Mais, comble de chance, la charmante pharmacienne parlait français. Alors Ibuprophene en bouche, avec une patte chambralante, nous avons pris le bus 32 jusqu’au temple Ginkakuji, le temple d’argent.

20130523-185319.jpg

Et non, il est pas plaqué d’argent comme le temple d’or d’hier, mais ses dessins dans le concassé 1/4 sont impressionnant, surtout qu’ils en ont trop commandé et qu’ils ont laissé un beau monticule au centre du jardin.

20130523-185530.jpg
La vue du belvédère était magnifique, mais la patte faisait souffrir.

20130523-185620.jpg
On a repris le bus, le 32, pour rentrer à l’hôtel, durant le trajet, j’ai eu beau tenter d’être discret, mais quand tu t’étouffes avec ta propre sinusite, c’est pas chic…

Alors une gentille madame qui a remarqué mon état de pauvre petit étranger enrhumé m’a gracieusement offert un superbe masque blanc. Sérieux, je me sentait revivre les années 2009 lors de la « crise » du h1n1. Mais maintenant je faisait parti des leurs, j’était rendu, au grand plaisir d’Annie qui se tordait de rire, un vrai enrhumé japonais. (Faites vous en pas, vous allez voir des photos, elle c’est fait un plaisir d’en prendre avec son Nikon)

Ensuite diner, le meilleur que j’ai eu depuis que je suis au Japon, du Tonkatsu, des côtelettes de porc et de fromage tempura ou panné. S’t’ai savoureux !

Enfin, retour à l’hôtel pour moi, repos et glace sur le genou, Annie elle est partie faire les boutiques comme une grande, sans son chum pour la guider dans la cité. Elle est quand même revenue à l’heure prévu, sérieux, j’ai pas à m’en faire 😉

Au souper, le resto choisi dans Gion était fermé, on se rabattra sur un resto de nouille Udon et Soba plutôt moyen mais avec du bon Sake.

Demain visite de Gion et Pontochô en souhaitant que mon genou soit moins douloureux et que la morve se fasse rare.

Publicités