J’me suis jamais perdu de ma vie, excepté une fois au chalet.

Shinkansen, c’est le nom qu’utilisent les japonais pour les TGV. Pour faire le voyage entre Tokyo-Kyoto on a pris ce chine-canne-zen. C’est facile, pas d’achat à l’avance, tu te présente à la gare, y a un train au 10min !!! UN TRAIN AU 10MIN pour faire la distance Québec-Ottawa. Ca prend 2h15 environs, c’est super confo, ça coute 27 000¥ pour deux soit 271$ avec le taux de change actuel.

Alors, pour le retour a Tokyo, même plan, c’est facile on fait le chemin inverse.

Alors comment aurais-je pu faire pour ajouter du piquant dans ce trajet ?

Il suffit d’une idée, juste d’une, mais une, vraiment mauvaise, doublé d’une erreur d’inattention, et triplé d’un aveuglement quasi volontaire quand le chauffeur de taxi m’a dit « c’est un interurbain ce trajet… »

Et voilà, 3700¥ et 45mins plus tard j’peux me permettre d’en rire et de vous expliquer ce qui c’est passé.

Dans le Shinkansen j’ai proposé a Annie qu’on débarque une station plus tôt a Shingakawa pour y prendre un taxi en direction de Shinjuku et se sauver le flow de gens dans le metro de la gare centrale de Tokyo sur l’heure du diner. Comme j’vous ai raconter dans l’article précédent, on commence a accumuler le sake dans nos sake. ( si vous l’avez pas compris celle là, relisez la avant de vous coucher a soir).

Annie me faisant confiance sur les choix de transport, elle embarque dans le plan. Alors la tite madame dit dans le train prochaine station blablabla, j’fait ok on est rendu, on débarque, on cherche la station de taxi, on embarque dans le taxi, on montre la destination, le chauffeur sais pas c’est où, il fouille dans son gps, il nous dit que c’est un longue distance, on lui dit que c’est correct sans trop demander de détail, on passe a coté du stade Nissan, j’vois plein de panneau routier écris Yokohama… Et la, premier instant de lucidité de la journée, comme si le saint esprit était venu cogner à ma porte pour me dire « sibole francis, lâche le saké »

J’ouvre mon iphone, j’regarde sur google map… Me semble que la tite flèche est pas mal loin de notre profit… Annie, on c’est fourrer de station, on a débarqué a Yokohama, on est trop loin de l’hôtel pour faire la route en taxi… stie…

Alors, demande au chauffeur de faire un u-turn, lui explique pourquoi, lui est mort de rire dans le taxi. On arrive à la gare, ça nous a couté 2100¥ de taxi dans le beurre, et 1600¥ rembarquer dans le train pour finalement de rendre à la gare de Tokyo et se taper la foule monstre avec nos bagages et notre sake de saké ( vous la comprenez là?).

Finalement, on arrive à l’hôtel, un ptit tour du quartier, un bain, rédaction de mes deux derniers articles et merci bonsoir dodo.

À demain pour une autre aventure de Francis perdu dans la brousse !

20130525-000134.jpg

Publicités