Wake up, Neo… The Tsukiji Fish Market has you…

Le metro de tokyo a 6h du matin c’est vraiment chic. Y a les deux gars, celui dors debout et son ami qui a déjà bu trop de café qui lui jase non stop. Y a la fille encore saoule de la veille qui s’endort et qui va probablement manquer sa station de metro, et le reste des gens la tête baissée et les yeux fermés qui ont tellement l’air heureux de bien débuter la journée aussi tôt. Et y a Annie pis moi en bons touristes qui se sont levés à 5h30 du matin pour aller au marché du poissons.

Le gars sur le café vient de passer 2mins a sacrer des coups de coude à son ami pour le réveiller pour sortir de la rame à la bonne station… Bref le metro de Tokyo, c’est aussi chic que le metro de montreal, sauf qu’à montreal, j’suis pas un touriste 😉

Quelques minutes plus tard, nous sommes rendu au Tsukiji Fish Market. Il est tôt le matin et le marché s’active bruyamment. C’est un ballet chaotique de chariots à moteur et de mobillettes. Tous chargés de boites de storyfoam pleines de poissons.

Et a propos, ca sens le poisson dès qu’on sort de la rame de metro. Sauf que ca sent le poisson frais, celui qui vient tout juste d’être pêcher.

On se faufiles rapidement parmi le flow de chariot jusque dans le marché intermédiaire, on a clairement pas d’affaire là mais on fonce dans le tas. On vois d’énormes poissons entier se faire découper, des pièces de thon rouge, j’pense même avoir vu Bob l’Éponge se faire décapiter.

Un homme s’étire le bras et nous donne une feuille écrit en anglais. Il est temps pour nous de retourner dans le secteur publique du marché. Le rapide détour valait la chandelle, Annie a pris quelques bons clichés.

On fait le tour du marché publique, on se trouve un coin a sushis. Le wasabi le morning ça réveille le Francis. Mais les sushis sont super bons. On sort du marché, il est 8h, direction Ginza.

20130525-085708.jpg

Publicités